Cet article date de plus de neuf ans.

Des chauffeurs d'UberPop pris à partie par des taxis

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Des chauffeurs d'Uberpop pris à partie par des taxis
Des chauffeurs d'Uberpop pris à partie par des taxis Des chauffeurs d'Uberpop pris à partie par des taxis (France 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

Le bras de fer continue et la tension est en train de monter entre les taxis et le service de chauffeurs UberPop.

Les taxis multiplient les actions contre les chauffeurs d'UberPop. Les services de police ont dû intervenir vendredi 19 juin. C'est en pleine nuit, à l'heure des sorties de boîte de nuit que les taxis s'en sont pris aux chauffeurs d'UberPop non professionnels et ont fait descendre des clients utilisant des voitures de l'entreprise privée. "Non seulement ils font du travail dissimulé, mais en plus ils chargent sur la voie publique", dénonce l'un d'eux.

Des actes violents

"C'est totalement illégal et en plus ils n'ont aucune qualification pour ça", accuse un autre. Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour éviter l'escalade. Toute la semaine déjà, les chauffeurs de taxi s'en sont pris aux Uber avec parfois des débordements : des véhicules maculés d'oeufs et de farine à Strasbourg.

Encore plus grave, à Nice, un homme a été victime d'une agression. Face à cette violence, le ministère de l'Intérieur rappelle qu'UberPop est interdit, mais demande aux taxis de garder leur calme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.