Navigation : dans les pas des pilotes portuaires, des spécialistes très demandés

Ce sont eux qui se chargent de l'entrée et de la sortie des mastodontes des mers. Une équipe de France 3 s'intéresse à eux.

France 3

Au port du Havre (Seine-Maritime), Christophe Colaris n'est pas un pilote comme les autres. Lui est pilote portuaire. Son rôle : guider les plus grands bateaux du monde comme le porte-conteneurs Jules-Verne. Les remorqueurs, petits bateaux très puissants, doivent "crocher" le navire; ils sont les jambes, Christophe est la tête.

En France, la loi oblige ces pilotes portuaires à s'occuper de l'entrée et de la sortie des mastodontes. Et cela a un coût : Christophe touche 8 000 euros pour une prestation de deux heures.

Disponible 24h/24

Le Havre est l'un des seuls ports d'Europe à accueillir ces géants des mers. 35 000 personnes travaillent ici. Les concours sont très sélectifs pour les pilotes recrutés dans la marine marchande. Puisqu'il est son propre patron, Christophe Colaris possède 1/49e du port. Il s'entraîne régulièrement et est mobilisable 24h/24 six jours sur sept.

Ce système se retrouve ailleurs dans des ports européens. Mais Bruxelles l'a dans son collimateur au nom de la libre concurrence. Jusqu'à présent, les pilotes ont toujours eu le dernier mot au nom de la sécurité.

Le JT
Les autres sujets du JT