Australie : un train géant de 268 wagons parcourt plus de 90 kilomètres sans personne aux commandes

Il ne transportait pas de passagers mais du minerai de fer. Il a fallu le faire dérailler dans le désert pour l'arrêter.

Un convoi minier qui avançait sans conducteur a été forcé à dérailler, le 5 novembre 2018, alors qu\'il s\'approchait de Port Hedland (Australie), sa ville de destination.
Un convoi minier qui avançait sans conducteur a été forcé à dérailler, le 5 novembre 2018, alors qu'il s'approchait de Port Hedland (Australie), sa ville de destination. (GOOGLE MAPS)

Quatre locomotives et 268 wagons. Un gigantesque train transportant du minerai de fer a parcouru plus de 90 km sans conducteur, dans la nuit de dimanche à lundi 4 novembre, à travers l'extrême nord-ouest de l'Australie. Il a échappé à son conducteur alors que celui-ci était descendu inspecter un wagon. Mais on ignore ce qui lui a permis de se mettre en branle pour atteindre bientôt la vitesse de 110 km/h.

Aucun blessé et une enquête ouverte

Le groupe BHP, le géant minier auquel il appartenait, a décidé par mesure de sécurité de faire dérailler le train avant qu'il n'atteigne sa ville de destination, Port Hedland. Personne n'a été blessé dans l'opération, qui a cependant endommagé les voies sur 1 500 m. Des images publiées par le journal The West Australian montrent le spectaculaire enchevètrement de wagons consécutif à son déraillement dans le désert. Un internaute a également mis en ligne ses propres images du lieu du déraillement.

Le Bureau australien de sécurité des transports a annoncé qu'une enquête avait été ouverte pour comprendre, notamment, comment le train s'était retrouvé à avancer sans pilote.