Cet article date de plus de huit ans.

Antarctique : des secours internationaux pour un navire russe

Un brise-glace chinois doit arriver ce vendredi soir en Antarctique, au large de la base française Dumont D'Urville, pour secourir un navire russe coincé par les glaces et les mauvaises conditions climatiques depuis la veille de Noël. Des bateaux français et australien ont également dévié de leur route pour aller délivrer l'équipage. Un équipage qui n'est pas en danger.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (AMSA / @AMSA_News)

"Nous sommes coincés par les glaces depuis la veille
de Noël. Nous avons eu un Noël immobile sur la glace. Mais on a continué nos
expériences scientifiques et c'est formidable.
" Pas de panique pour Chris
Fogwill, chercheur, l'une des 74 personnes à bord du MV Akademik Shokalskiy.

Le navire, qui affiche pavillon russe, a dû affronter des vents violents
et une visibilité limitée, a indiqué l'Autorité australienne de la sécurité
maritime, qui coordonne les secours. Il est coincé depuis mardi à une centaine
de milles à l'Est de la base française Dumont d'Urville.

Pas moins de trois brise-glaces, dont un français,
l'Astrolabe
, ont dévié leur trajectoire pour venir en secours aux marins. Le
premier à arriver sur place, un bateau chinois, devrait y être ce vendredi
soir. Mais on ignore s'il devra attendre les navires français et australien
avant de passer à l'action.

Pour autant, pas de panique pour les passagers du MV
Akademik Shokalskiy : la nourriture ne manque pas, l'équipage fait
régulièrement tourner les moteurs pour ne pas qu'ils restent bloqués par la
glace et les conditions climatiques sont en train de grandement s'améliorer,
selon les derniers bulletins météo. A bord se trouvent de nombreux chercheurs
et touristes, qui reproduisent l'expédition entreprise il y a un siècle par l'explorateur
australien Douglas Mawson
.

Le navire chinois, le Snow Dragon, est déjà en vue pour les naufragés de l'Akademik Shokalskiy.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.