Tourisme : l’Islande désertée par les touristes en raison de la crise sanitaire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Tourisme : l’Islande désertée par les touristes en raison de la crise sanitaire
France 2
Article rédigé par
M.Burgot, S.Guillemot, M.Bishop, E.Noël - France 2
France Télévisions

Deux tests et une quarantaine sont imposés aux touristes à l’arrivée en Islande. Résultat, presque aucun touriste ne fréquente plus les sites du pays, pourtant très populaires ces dernières années.

Les paysages extrêmes de l’Islande, entre geysers, volcan et glaciers, étaient visités par plus de deux millions de touristes chaque année avant la pandémie de Covid-19. Les avions à destination de la capitale, Reykjavik, sont désormais quasiment vides, rapporte France 2 le mercredi 24 février. Le trio de médecins et policiers islandais qui conseillent le gouvernement depuis le début de la crise y est pour quelque chose. Leur obsession de fermer le pays a été une stratégie payante : un seul cas positif est désormais recensé par jour. 

Des paysages désertiques

Un double test et une quarantaine sont imposés aux touristes. Pour échapper à la quarantaine, il faut être vacciné ou avoir déjà eu le Covid-19, un système très dissuasif. Par conséquent, aucun touriste sur des lieux très fréquentés, comme à Geysir, visité par 2 000 personnes par jour au même moment l’année dernière. Les touristes manquent aux guides, bien qu’ils reçoivent des subventions du gouvernement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.