Toulouse : des agriculteurs visent les permanences des politiques

Des groupes d’agriculteurs ont bloqué dans la nuit de jeudi à vendredi, les accès à trois permanences de partis politiques à Toulouse. Une action pour rappeler aux partis que les élus ont un rôle à jouer dans la crise actuelle.

(Les Jeunes Agriculteurs demandent le soutien des élus. Photo d'illustration © Maxppp)

Une cinquantaine d'agriculteurs se sont mobilisés dans la nuit de jeudi à vendredi à Toulouse en Haute-Garonne. Ils ont bloqués les accès à trois permanences de partis politiques.

Devant la permanence du parti Les Républicains à Toulouse, un groupe d'une quinzaine de manifestants des Jeunes Agriculteurs (JA) a posé des parpaings en les cimentant devant la porte d'accès du bâtiment. Ils ont ensuite commencé à souder le portail de la permanence du Parti socialiste à Toulouse. Et se sont enfin dirigé vers la permanence des Verts.

L’objectif de ces opérations, c’est de mettre la pression sur les élus locaux et le gouvernement à deux semaines du débat prévu à l'Assemblée nationale sur l'agriculture. Pour Guillaume Darrouy, secrétaire général des JA 31, il faut que les élus fassent bloc : “Il faut que toute la classe politique soit derrière notre ministre de l’Agriculture pour qu’il puisse être fort à Bruxelles et qu’il puisse dire chez moi, on respecte l’environnement, on respecte la qualité alimentaire en n’utilisant pas certains produits. On respecte plein de normes et ça il faut qu’il le porte et que ce soit entendu“

 

Pour Guillaume Darrouy, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs de Haute-Garonne, les élus doivent être solidaires
--'--
--'--

La FNSEA, syndicat agricole majoritaire, appelle à un grand rassemblement des éleveurs, toutes filières confondues le 3 septembre à Paris et le 7 septembre à Bruxelles au conseil européen consacré à l'agriculture.