Cet article date de plus de cinq ans.

Salon du tatouage à Paris : et si c'était le 10e art ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Salon du tatouage à Paris : et si c'était le 10e art ?
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le tatouage s'est largement démocratisé en France, au point que les tatoueurs disent être des artistes.

C'est le Salon du tatouage en ce moment à Paris. Véritable seconde peau pour certains, le tatouage se décline dans tous les styles : impressionniste, tribal, graphique, voire même cartoon. Un Français sur dix serait tatoué. C'est moins qu'aux États-Unis, un sur trois, mais la tendance est bien là. Depuis 10 ans, la pratique n'est plus réservée aux bad boys. "Tout le monde se fait tatouer, ça va du juge d'instruction au facteur, au médecin", explique Thomas Boulard, tatoueur à Lyon (Rhône).

Des artistes

La technique reste douloureuse, alors certains hésitent encore. "J'ai très peur", témoigne une femme. Mais une fois qu'on y a goûté, on y revient, forcément. "J'en ai fait un, puis deux, puis trois", glisse une cliente. Explosion de la demande et donc de l'offre, ils sont 4 000 professionnels aujourd'hui en France à se partager le marché et à se dire artistes, un combat mené en son temps par le cinéma ou la BD. Le tatouage pourrait alors être reconnu comme le 10e art.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.