Le cidre, à la recherche d'un nouveau souffle

En pleine période de récoltes de pommes, les propriétaires de vergers se sont fédérés en coopérative pour réduire les coûts et travailler ensemble sur une nouvelle image du cidre.

FRANCE 3

Le cidre peine aujourd'hui a séduire les consommateurs. Les Français en boivent deux fois moins qu'il y a 50 ans. Un constat qui a poussé les propriétaires de vergers à se fédérer en coopérative pour réduire les coûts et travailler ensemble sur une nouvelle image du cidre. Au domaine de Montmarin à Pleurtuit, (Ile-et-Vilaine), on cultive 35 hectares de pommes de vergers à cidre. L'affaire est familiale, père et fils travaillent ensemble. Thibault, le fils a décidé de reprendre l'exploitation familiale après un master d'économie. Pour lui, le marché "n'est pas en difficulté, mais il ne suffirait de pas grand-chose pour qu'il le soit", assure le jeune homme.

Bénéfices partagés

Pour s'assurer un revenu correct, Thibault et son père travaillent avec une coopérative. Comme eux des centaines de propriétaires travaillent de cette manière. Ils sont 500 adhérents dans la coopérative qui collabore avec Thibault et son père. Les pommes des différents producteurs sont mélangées et les bénéfices sont partagés. Si les ventes se sont stabilisées, ces producteurs souhaitent désormais moderniser l'image du cidre. Pour tenter de concurrencer la bière et le vin, la coopérative innove aussi sur le packaging. Elle propose désormais des petites bouteilles de cidre qui rappellent étrangement les bouteilles de bière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les producteurs de pommes utilisent encore beaucoup de pesticides, selon un document de Greenpeace dévoilé mardi 16 juin 2015.
Les producteurs de pommes utilisent encore beaucoup de pesticides, selon un document de Greenpeace dévoilé mardi 16 juin 2015. (SEAN GALLUP / GETTY IMAGES)