Cet article date de plus de neuf ans.

Comment fonctionne la monnaie virtuelle d'Amazon

Le site de vente en ligne a lancé aujourd'hui l'Amazon Coins. Elle permettra aux utilisateurs du Kindle Fire, la tablette de la marque, d'acheter des applications.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran du site d'Amazon dédié à sa monnaie virtuelle, lancée le 13 mai 2013 aux Etats-Unis. (AMAZON / FRANCETV INFO)

Une monnaie, mais pas de pièces. Le géant du commerce électronique Amazon a lancé, lundi 13 mai, sa monnaie virtuelle. Baptisée Amazon Coins, elle permet d'acheter des contenus dématérialisés, et plus spécifiquement des applications et des jeux sur la plateforme Amazon Appstore sur Android. Francetv info revient sur le fonctionnement de cette monnaie.

Qui va utiliser cette monnaie ?

Les clients américains du Kindle Fire, la tablette d'Amazon, sont les premiers à pouvoir l'utiliser, rapporte The Verge (en anglais). Amazon leur a offert lundi 500 Amazon Coins, soit l'équivalent de 5 dollars, à l'occasion du lancement de la monnaie. 

Ensuite, tous les clients d'Amazon, quel que soit leur pays, pourront utiliser cette monnaie virtuelle. Lorsqu'ils acquériront des Amazon Coins, ils auront droit à une réduction de 10% sur leurs achats. Pour la conversion, c'est simple : 0,01 dollar équivaut à 1 Amazon Coin, comme l'indique le site spécialisé Numerama.com.

En revanche, il ne sera pas possible d'acheter des livres papier ou des DVD en utilisant la monnaie virtuelle.

Pourquoi a-t-elle été créée ?

"En ayant sa propre monnaie, la firme s'épargne une partie des frais bancaires inhérents aux micro-transactions en dollars", explique Numerama.com. "En battant monnaie et en confiant celle-ci aux propriétaires de Kindle Fire, Amazon va faire augmenter la demande pour le contenu Kindle Fire. Surtout, dans la mesure où les développeurs pour Kindle Fire anticiperont une demande supérieure, ils seront incités à créer des applications", analyse de son côté Slate. "Cela va motiver les développeurs dans leur ensemble et, par là même, rendre l'écosystème du groupe plus attrayant."

Réussite ou échec assuré ?

"Plusieurs entreprises ont essayé de lancer leur propre monnaie virtuelle dans le passé, des Facebook credits aux Microsoft points, et aucune n'a eu le succès escompté, surtout en comparaison de la monnaie virtuelle du moment, le bitcoin", juge The Verge. De fait, cette monnaie virtuelle, lancée en 2009, qui permet des échanges en tout anonymat, connaît un succès grandissant.

Reste donc à convaincre les consommateurs d'acheter des Amazon Coins. Mais si c'est le cas, c'est le pactole assuré, selon Slate. "Quand cela fonctionne, cela fonctionne très bien", relève le site d'information.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tendances

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.