Première mobilisation sociale de la rentrée : la FSU pousse déjà pour une nouvelle journée d'action dans la fonction publique

La secrétaire générale de la FSU estime que les inquiétudes sont fortes, notamment dans la fonction publique.

La secrétaire générale de la FSU, Bernadette Groison, en mai 2018.
La secrétaire générale de la FSU, Bernadette Groison, en mai 2018. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

La journée de mobilisation interprofessionnelle et étudiante, mardi 9 octobre, est "une mise en garde contre la politique économique et sociale que mène Emmanuel Macron", selon Bernadette Groison, secrétaire générale de la Fédération syndicale unitaire (FSU).

"Les retraités sont forts mécontents, et à juste titre, de la dégradation de leur pouvoir d'achat. Il y a une politique libérale assumée par le président de la République (...) Emmanuel Macron avait dit lors dans la campagne présidentielle qu'il voulait gérer l'État comme une entreprise. C'est ce qu'il est en train de faire", a-t-elle assuré.

On est à la veille des premières annonces du document d'orientation sur les retraites et je peux vous dire que les inquiétudes sont fortes et particulièrement dans la fonction publique.Bernadette Groisonà franceinfo

Bernadette Groison ne sous-estime pas pour autant la difficulté de mobiliser : "Les mobilisations sont difficiles. On a fait trois jours de grève l'année dernière et parfois dans l'unité totale, ce qui est inédit dans notre pays. Oui ça a été difficile et oui nous savons aujourd'hui que la mobilisation est difficile". 

Malgré tout, d'autres journées de mobilisation sont à prévoir dans la fonction publique : "Nous allons proposer à l'ensemble des fédérations de fonctionnaires l'idée d'une nouvelle journée de mobilisation dans la fonction publique dans les mois qui viennent. Je dis dans les mois qui viennent, car vous avez raison, c'est compliqué et il faut prendre le temps de construire avec les salariés", a-t-elle expliqué. La Fédération syndicale unitaire (FSU) a appelé à une journée de grève le 12 novembre dans l'Education nationale.