Cet article date de plus de quatre ans.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail : une femme de dialogue et de consensus ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Muriel Pénicaud, ministre du Travail : une femme de dialogue et de consensus?
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Muriel Pénicaud, nouvelle ministre du Travail nommée dans le gouvernement Philippe hier, mercredi 17 mai, sera-t-elle une femme de dialogue et de consensus ? France 3 a retrouvé ceux qui l'ont rencontré dans différentes carrières : le portrait est contrasté.

Avant la passation de pouvoir, elle était inconnue du grand public. Dorénavant, elle va faire la une des médias. Muriel Pénicaud endosse des réformes explosives : Code du Travail, assurance chômage. Elle annonce sa méthode. "Les transformations dont le pays a besoin, dont le pays continue d'avoir besoin et plus encore, ne peuvent se faire qu'à travers le dialogue social", a-t-elle déclaré lors de la passation de pouvoir, mercredi 17 mai.

"Connivence entre le gouvernement et le grand capital"

Le dialogue social est le leitmotiv de celle qui fut DRH de Dassault, mais surtout de Danone. Elle y a laissé de bons souvenirs chez la plupart des syndicats, beaucoup moins à la CGT, qui y voit déjà la future orientation du gouvernement Macron. "C'est vraiment la DRH d'un gros groupe transnational, du CAC 40, et ça démontre vraiment la connivence entre le gouvernement et le grand capital", estime Diane Grandchamp, membre du comité de groupe IAL Danone, secrétaire fédérale CGT. Muriel Pénicaud connait bien le ministère du Travail : elle y a fait ses premières armes comme conseillère de Martine Aubry dans les années 1990.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syndicats

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.