Moralisation : faut-il l'étendre aux syndicats ?

Nicolas Perruchot, auteur d'un rapport sur les dérives du financement des partenaires sociaux, réclame un élargissement du projet de loi de la moralisation de la vie publique.

Cette vidéo n'est plus disponible

Après les sourires des premières rencontres, les relations vont-elles se durcir ? Le gouvernement va-t-il s'attaquer aux syndicats et leur imposer une loi de moralisation ? C'est en tout en cas l'avis de l'ancien député Nicolas Perruchot, auteur d'un rapport explosif sur le monde syndical. Il affirme avoir été contacté par l'entourage du Premier ministre et lui avoir soumis quelques pistes.

Les syndicats estiment avoir déjà fait des efforts

Officiellement, le gouvernement dément travailler sur un tel projet, mais il pourrait utiliser cette idée comme moyen de pression, en pleine négociation sur la réforme du Code du travail. Les syndicats, eux, estiment avoir déjà fait des efforts. "La transparence, les organisations syndicales sont dedans depuis plus d'une dizaine d'années puisque c'est la loi de 2008 qui a imposé des critères de transparence extrêmement rigoureux", affirme François Hommeril, président de la CFE-CGC. Ce débat sur la moralisation de la vie syndicale risque fort de rebondir dans les semaines à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation des salariés de GM&S devant le ministère de l\'Économie, à Paris, le 16 juin 2017. 
Une manifestation des salariés de GM&S devant le ministère de l'Économie, à Paris, le 16 juin 2017.  (MAXPPP)