Soldes d'hiver : le premier jour démarre en douceur

Si les ventes de vêtements sont plutôt à la hausse, ce n'est pas le cas de l'électroménager. Une équipe de France 3 est allée à la rencontre des clients et commerçants.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les soldes étaient attendus avec fébrilité par les commerçants. À cause des attentats et de l'hiver doux, la consommation de textile a chuté de 10% en novembre. Les stocks à écouler sont importants. Dans un centre commercial des Yvelines en région parisienne, c'est le soulagement, les clients sont là. "Ça commence déjà, il y a des réductions à -50% dès le premier jour et puis il y a du choix, don c'est intéressant", commente un père de famille. 

Mieux qu'en 2015

Dans un magasin du centre commercial, malgré les quatre caisses ouvertes,  les files d'attente restent longues, les rayons sont pris d'assaut. "Il y a du monde, en fréquentation on doit être à plus, explique Catherine Bousquet, responsable du magasin. C'est normal, l'année dernière, c'était les attentats", explique Catherine Bousquet, responsable de magasin.
2016 marque donc un bien meilleur départ que l'année dernière grâce à des remises déjà importantes, mais l'embellie ne profite pas à tous. Le secteur de l'électroménager par exemple ne fait le plein. Le prochain rendez-vous crucial pour les commerçants aurait lieu samedi, premier week-end des soldes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une boutique à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 2 janvier 2014. En Lorraine, les soldes d\'hiver ont débuté une semaine avant le reste de la France métropolitaine.
Une boutique à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 2 janvier 2014. En Lorraine, les soldes d'hiver ont débuté une semaine avant le reste de la France métropolitaine. (MAXPPP)