Les soldes débutent mercredi dans un contexte favorable pour les commerces

L'Alliance du commerce, qui représente les commerces d'habillement, de chaussures et de centre-ville, a noté "une belle réouverture" en mai, avec des ventes en hausse de 41% entre le 19 mai et le 12 juin par rapport à 2019. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un magasin de Rennes (Ille-et-Vilaine) lors de la période des soldes d'hiver, le 22 janvier 2021.  (DAMIEN MEYER / AFP)

La clientèle sera-t-elle au rendez-vous ? La période des soldes débute en France pour quatre semaines, mercredi 30 juin, dans un contexte favorable pour les commerces, entre reprise économique et moral des ménages au plus haut depuis 15 mois

A l'issue du premier confinement l'an dernier, les Français avaient globalement boudé les magasins, en particulier les enseignes de l'habillement. Cette année, "nous ne sommes pas du tout dans le même contexte sanitaire que l'année dernière, il y a moins d'inquiétude" sur le plan sanitaire, explique Yohann Petiot, directeur général de l'Alliance du commerce.

L'organisation, qui représente les commerces d'habillement, de chaussures et de centre-ville, a noté "une belle réouverture" en mai, avec des ventes en hausse de 41% entre le 19 mai et le 12 juin par rapport à 2019. Du 14 au 20 juin, le ministère de l'Economie a de son côté recensé des ventes directement en magasins "supérieures de 16% à leur niveau pré-crise". 

Un "budget soldes" qui diminue

Le contexte favorable à la consommation permettra-t-il toutefois d'enrayer la perte de vitesse des soldes ? Le budget des consommateurs français pour cette période s'effrite, selon le panéliste Kantar : il est passé de 215 euros en moyenne en 2016 à 153 euros en 2020, soit une baisse de 41%. Dans le même temps, "le budget accordé aux promotions se développe" mais modestement, de 251 à 262 euros.

Des disparités régionales pourraient toutefois être à nouveau observées, entre des zones où le commerce marche bien, notamment le front ouest de la France, d'Amiens à Biarritz en passant par Le Havre ou Brest, et celles où l'absence de touristes internationaux et de certains (télé)travailleurs pèse sur les ventes des magasins.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Soldes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.