Les soldes d'été, prévus initialement à partir du 23 juin, décalés au 30 juin

Il faut "profiter du rebond de la consommation des Français", a estimé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, le 12 avril 2019. (SAUL LOEB / AFP)

Le début des soldes d'été est décalé au 30 juin, confirme à franceinfo le cabinet d'Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, chargé des Petites et moyennes entreprises, jeudi 27 mai. 

Sur France Inter ce matin, Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, avait "proposé" cette nouvelle date, indiquant qu'Alain Griset devait la "confirmer". C'est chose faite. Le début des soldes d'été était initialement prévu le 23 juin, une semaine avant la nouvelle date fixée.

"On a beaucoup échangé avec les représentants des commerçants, avec les grandes enseignes. Je sais que beaucoup de petits commerces disent qu'il faut retarder les soldes. Ce que je constate, c'est que l'année dernière on les avait repoussés à la mi-juillet, le résultat n'avait pas été probant", a argumenté le ministre.

"Il me semble qu'il ne faut pas trop décaler les soldes d'été pour profiter du rebond de la consommation des Français" à l'heure actuelle."

Bruno Le Maire

à France Inter

A l'été 2020, les soldes avaient été décalés à début juillet au lieu de mi-juin. Cela avait notamment fait du tort aux commerces parisiens. La capitale s'était vidée de nombreux habitants partis en vacances, alors que les touristes internationaux, peu nombreux, n'avaient pas compensé. A contrario, la période avait été plus favorable pour les commerces situés dans les régions plébiscitées par les vacanciers français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Soldes d'été 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.