SeaFrance : le président de la SNCF s’engage à reclasser tous les salariés

Alors que le projet de reprise de l’entreprise par une Scop semble compromis, Guillaume Pepy s'est dit prêt en cas d’échec, à proposer un reclassement dans la compagnie ferroviaire à "l'ensemble des salariés" de SeaFrance. Ils sont 880.

(Philippe Wojazer Reuters)

La SNCF, c’est la
maison-mère de SeaFrance. Son président Guillaume Pepy  qui affirme avoir déjà fait cette proposition,
a toutefois indiqué que seul "un petit nombre" de salariés pourraient
retrouver un emploi "sur place"
. Il précise aussi que les  emplois proposés ne seraient "pas dans
les mêmes métiers
". Il a ainsi évoqué la possibilité pour les salariés de SeaFrance de devenir chauffeurs
d'autocars; la SNCF veut développer prochainement une offre
dans le transport longues distances par autocar.