Retraites : une réforme "extrêmement violente" qui va "essentiellement toucher les ouvriers", accuse Fabien Roussel

Publié
Fabien Roussel
Article rédigé par France 2 - T. Sotto
France Télévisions
Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, était l'invité des "4V" sur France 2, mardi 10 janvier.

La Première ministre Elisabeth Borne va présenter, mardi 10 janvier, sa réforme des retraites. "Il y a besoin d'une réforme des retraites pour augmenter les pensions, prendre en compte les carrières hachées, réparer les inégalités entre les femmes et les hommes (...), mais la réforme des retraites proposée par le gouvernement est une réforme dure, extrêmement violente", affirme Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, sur le plateau des "4V", mardi 10 janvier. 

Une "punition" 

Pour Fabien Roussel, cette réforme des retraites "va essentiellement toucher les ouvriers", et "les hommes et les femmes peu diplômés". "Aujourd'hui, quelqu'un qui a un bac + 5, qui rentre sur le marché du travail à 23 ans, va cotiser 42 annuités. Il sait qu'il va partir à 65 ans", explique le secrétaire national du PCF, qui ajoute qu'en revanche, "un ouvrier qui a commencé à travailler à 19 ans, il ne bénéficie pas des carrières longues". "Lui, avec 42 annuités, il s'attend à partir à 61 ans, et là, le gouvernement lui demande de travailler trois ans de plus", fustige Fabien Roussel, qualifiant cette réforme de "punition".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.