Retraités en famille d'accueil

France 2 a rencontré une femme qui ne souhaitait plus vivre seule et dont le quotidien a changé grâce à un nouveau foyer, dans une maison d'accueil.

Voir la vidéo
FRANCE 2

C'est un foyer douillet, près de Dunkerque (Nord), qui a changé la vie il y a sept ans de sa nouvelle pensionnaire. Un studio en rez-de-chaussée que Claudine a décoré avec soin. Un logement inespéré pour cette femme de 66 ans qui depuis son AVC est logée, nourrie, blanchie au sein d'une famille d'accueil. Cette pensionnaire a été accueillie en urgence par ce couple après son hospitalisation et des crises d'épilepsie à répétition.

Des premiers mois difficiles

Elle ne parlait pratiquement plus, marchait à grand-peine. Les premiers mois n'ont pas été simples. Pour s'occuper de Claudine, 24 heures sur 24, cette accueillante familiale touche la somme de 1 500 euros par mois qui intègre son salaire, le logement, les repas. Il y a trois ans, elle a accueilli un nouveau pensionnaire, un trisomique de 50 ans. Après avoir travaillé comme aide-comptable et aide-soignante, Francine voulait se consacrer aux autres. Le Nord compte plus de 530 familles d'accueil comme celles-ci.

Le JT
Les autres sujets du JT
La réforme des retraites. Quelles différences entre secteur public et secteur privé ?
La réforme des retraites. Quelles différences entre secteur public et secteur privé ? (JOEL SAGET / AFP)