Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Grève du 5 décembre : le gouvernement craint une coagulation des colères

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Une coagulation des colères le 5 décembre est-elle à craindre ?
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Les hôpitaux sont une facette de la grogne sociale. Une multitude d'acteurs se déclarent prêts à participer à la grève du 5 décembre.

Sur l'hôpital, le gouvernement estime qu'il a répondu de manière forte. Même si les syndicats ne sont pas satisfaits, l'exécutif fait le pari que cela calmera la base. Le gouvernement tente d'éteindre les incendies les uns après les autres, car d'autres secteurs font entendre leur colère : les étudiants, les cheminots et aussi les policiers qui menacent eux aussi de se mettre en grève le 5 décembre, jour de mobilisation contre la réforme des retraites.

Une conférence sociale sur les inégalités ?

Le gouvernement ne croit pas à une coagulation de toute la colère. "Nous ne sommes pas craintifs", assure Matignon. "Mais on ne pourra pas donner 1,5 milliard d'euros à tout le monde", affirme un député LREM.

Des députés centristes proposent une conférence sociale avant le 5 décembre qui porterait sur la lutte contre les inégalités. L'exécutif ne ferme pas la porte à cette idée. Édouard Philippe ne dit pas non. Mais faut-il parler du pouvoir d'achat ou se limiter aux retraites ? Dans la majorité, certains trouvent ce genre de réunions inutiles. Mais si ça bloque vraiment le 5 décembre, il faudra bien agir, confie un conseiller du Premier ministre. Cette option reste sur la table.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.