Retraites : trente ans de réformes avortées

Par le passé, plusieurs gouvernements se sont frottés à la question épineuse des retraites. Les équipes de France 2 se sont penchées sur des images d'archives.

FRANCE 2

Certaines images semblent éternelles. Entre grèves et manifestations, l'histoire des retraites se répète. Pourtant après la Seconde Guerre mondiale, tout va bien pour nos aînés : grâce au baby-boom les cotisants sont nombreux. Mais dès les années 1980, la croissance ralentit et le chômage augmente. Alors en 1995, Alain Juppé veut aligner la durée de cotisations des fonctionnaires sur celle du privé, régimes spéciaux compris. Conséquence, une grève monstre paralyse le pays pendant un mois. Finalement le pouvoir cède et retire son projet, ce qui vaudra à Alain Juppé un mea culpa dix-neuf ans plus tard.

L'âge minimal de départ repoussé par Nicolas Sarkozy

Le chantier des retraites n'a jamais cessé d'être remis sur le tapis. Dès 2007, Nicolas Sarkozy aligne certains régimes spéciaux sur le privé et relève l'âge minimal de départ de 60 à 62 ans. Bientôt trente ans que ça dure, chaque réforme a été une bataille et celle de 2020 le sera aussi à coup sûr.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les professions libérales se mobilisent dans les rues de Paris, lundi 16 septembre, contre la réforme des retraites.
Les professions libérales se mobilisent dans les rues de Paris, lundi 16 septembre, contre la réforme des retraites. (THOMAS SAMSON / AFP)