Retraites : les conditions de départ inquiètent

Jeudi 18 octobre, les retraités se mobilisent pour défendre leur pouvoir d'achat pour la quatrième fois. La hausse de la CSG n'est pas compensée pour 60% d'entre eux.   

FRANCE 2

Les retraités s'inquiètent de ce que va changer pour eux la réforme des retraites. À Angoulême (Charente), certains sont venus chercher des réponses, notamment des futurs retraités. L'âge de la retraite resterait à 62 ans, mais ce serait un âge pivot. Pour toucher sa pension complète, il faudrait désormais attendre 63 ans. Gaëlle Gaudicheau a 42 ans et est chargée de mission marketing dans une entreprise privée, elle est très inquiète par cet âge pivot qui la ferait travailler un an de plus que prévu. Elle craint également que chaque réforme ne retarde un peu plus l'âge de départ à la retraite. Avancé par le Medef, cet âge pivot ne serait cependant pour l'instant qu'une piste de travail. 

La réforme sera adoptée au deuxième semestre 2019

Certains, comme Luc Anquetil, 61 ans et agent d'assurance, souhaitent une retraite universelle. Lui constate que si son régime était différent, il aurait pu prendre sa retraite il y a un an alors qu'avec son régime, il est obligé d'attendre ses 62 ans. La réforme des retraites devrait être adoptée au second semestre de 2019. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des retraités manifestent contre les réformes des retraites, place de la République à Paris, le 3 octobre 2018.
Des retraités manifestent contre les réformes des retraites, place de la République à Paris, le 3 octobre 2018. (MAXPPP)