Retraites : le gouvernement veut rassurer les enseignants

Le gouvernement a tenté, mercredi 11 décembre, de rassurer les enseignants, en première ligne dans le conflit concernant la réforme des retraites. Leur niveau de pension sera garanti et inscrit dans la loi. Des revalorisations salariales sont promises dès 2021, mais il en faudra beaucoup plus pour renouer le lien de confiance.

France 3

Visages inquiets, mines déconfites ou sceptiques... Une quarantaine d'enseignants s'est réunie dans un café parisien pour écouter les annonces d'Édouard Philippe, mercredi 11 décembre. Mais ici, personne n'est convaincu par les promesses du Premier ministre. Le gouvernement promet une revalorisation de leur rémunération pour compenser la baisse de leur pension de retraite. Désormais, elle se basera sur l'ensemble de leur carrière, et non plus sur les six derniers mois.

Vont-ils se mobiliser le 17 décembre ?

Emmanuel Reilhac, enseignant en école maternelle, a calculé la perte attendue sur sa pension de retraite grâce à un simulateur syndical. "Ça va me faire perdre plus de 500 euros net par mois, c'est énorme", estime-t-il. Pour lui comme pour ses collègues grévistes, le mouvement doit se poursuivre. Dans la foulée, le ministre de l'Éducation nationale a appelé l'ensemble des syndicats à la concertation. Le ministre a promis une concertation avec les partenaires sociaux jusqu'au printemps 2020. Les syndicats majoritaires ont d'ores et déjà appelé les enseignants à rejoindre la journée d'action de mardi 17 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une enseignante du primaire (photo d\'illustration, 2 septembre 2019).
Une enseignante du primaire (photo d'illustration, 2 septembre 2019). (XAVIER LEOTY / AFP)