Retraite : 150 000 manifestants contre la réforme

À l'appel de la CGT, le cortège de manifestants contre la réforme des retraites a défilé mardi 24 septembre à Paris et un peu partout en métropole ou à La Réunion.

FRANCEINFO

Les manifestants avancent en rang plus ou moins serré, mais tous sont animés par une même détermination : le refus de la retraite à points. Dans le cortège parisien, mardi 24 septembre, une aide-soignante inquiète : "J'ai 35 ans et je suis déjà amochée. À 60, 62 ou 64 ans, je ne pourrai pas tenir. Physiquement je vais casser".

La retraite, ce "feu follet"

Les contestataires ont aussi défilé à Perpignan (Pyrénées-Orientales). "J'ai commencé à travailler à 17 ans. Normalement, je pourrais partir à la retraite à 60 ans. Mais je vois cette retraite qui est un feu follet qui s'éloigne alors que j'en arrive à cinq ans et demi", indique l'un d'eux. Une manifestation a également eu lieu à La Réunion. "Actuellement, je connais combien je pourrai toucher à la retraite. Demain, je ne sais pas", regrette un homme. En tout, les centrales syndicales annoncent 150 000 manifestants dans toute la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
La CGT en tête du cortège parisien contre la réforme des retraites, le 24 septembre 2019.
La CGT en tête du cortège parisien contre la réforme des retraites, le 24 septembre 2019. (DOMINIQUE FAGET / AFP)