Réforme des retraites : vers un âge pivot à 65 ans

L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre débattent mardi 21 janvier dans le 23h de franceinfo de ce qui fâche dans le projet de loi de réforme des retraites présenté vendredi en Conseil des ministres.

franceinfo

Une étude d'impact fait passer l'âge pivot de 64 à 65 ans. "C'est l'âge d'équilibre qui serait mis en place en 2037 quand les premières générations seront touchées par le régime universel. Dans cette étude, il est dit que les mécanismes de solidarité seront à peu près les mêmes, voire un peu plus important. Ils augmenteraient parce que les minima de pension vont bénéficier à davantage de monde qu'avant, comme les agriculteurs", explique Étienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos.

"Tuerie"

Les chômeurs vont avoir au 1er avril "une tuerie" sur les règles d'indemnisation du chômage et d'une "deuxième tuerie" avec le système de retraite par points. "Aujourd'hui, un chômeur indemnisé valide des trimestres de retraite. Ces périodes de chômage ne sont pas prises en compte pour le calcul de sa retraite. Avec le nouveau système, les périodes de chômage seront prises en compte et l'allocation chômage servira à calculer les petites miettes de points. Et les chômeurs non indemnisés n'auront aucun point alors qu'aujourd'hui ils valident des trimestres", assure Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés. Étienne Lefevre n'est pas tout d'accord avec cela.

Le JT
Les autres sujets du JT
Comment partir plus tôt à la retraite ?
Comment partir plus tôt à la retraite ? (JOEL SAGET / AFP)