Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : "Si on veut l’accord des LR, il faut les écouter", prévient Jean-Pierre Raffarin

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 11 min
L’ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, lundi 27 février.
Réforme des retraites : « Si on veut l’accord des LR, il faut les écouter », prévient Jean-Pierre Raffarin L’ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, lundi 27 février. (France 2)
Article rédigé par France 2 - J-B. Marteau
France Télévisions
L’ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, lundi 27 février.

L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin sort un livre, Ne sortons pas de l'histoire (Michel Lafon). La question européenne est au cœur de l’ouvrage. "Pour être respecté dans le monde, il faut être leader de quelque chose. […] On a un sujet sur lequel on peut être leader, c’est l’application des accords de Paris sur le climat qui sont originaires de notre territoire", explique Jean-Pierre Raffarin, invité des « 4 Vérités » de France 2, lundi 27 février.

Guerre en Ukraine : "Joe Biden n’est pas forcément pressé"

La guerre en Ukraine a ravivé les tensions sur le continent européen, sur fond de rivalité entre la Russie et les États-Unis. "Joe Biden n’est pas forcément pressé [pour des négociations diplomatiques, NDLR]. Pour le moment, il est assez satisfait. Un : il affaiblit sérieusement la Russie. Deux : il embarrasse sérieusement la Chine. Trois : il vend son gaz, ses armes, son blé", estime Jean-Pierre Raffarin.

La réforme des retraites arrive au Sénat. "Les sénateurs ont là l’occasion de montrer ce que c’est qu’une assemblée responsable, compétente, qui a ses exigences. Pour que cette réforme puisse passer il faut qu’il y ait une vision partagée entre le groupe Renaissance de l’Assemblée et du Sénat et puis les Républicains", confie l’ancien Premier ministre. "Si on veut l’accord des LR, il faut les écouter", ajoute-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.