Réforme des retraites : ouverture de la conférence de financement

Jeudi 30 janvier, la conférence de financement est une nouvelle étape cruciale dans la négociation de la réforme des retraites. L'idée avait été suggérée par le patron de la CFDT, Laurent Berger.

FRANCE 3

Les partenaires sociaux ont trois mois pour trouver 12 milliards d'euros d'économie. C'est l'objectif de la conférence de financement des retraites, qui s'est ouverte à Paris jeudi 30 janvier, avec quelques conditions imposées par Édouard Philippe. L'équilibre financier doit être atteint dès 2027, sans quoi, ça sera le retour de l'âge pivot dès 2022. Cependant, le Premier ministre accepterait un cocktail de mesures. Cette solution conviendrait à l'Unsa comme à la CFDT, qui est à l'origine de la conférence.

"Le coût de la justice sociale ne se discute pas"

Pour Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, ces économies ne se feront pas sans avancées sociales, par exemple sur la pénibilité. "Nous, ce qui nous intéresse, c'est de parler de financement pour des mesures de justice sociale. Et franchement, un certain nombre de propositions, y compris sur la pénibilité, auront un coût (...) mais le coût de la justice sociale ne se discute pas", confie-t-il. D'autres syndicats demandent toujours dans la rue le retrait de la réforme des retraites.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une réunion d\'information gouvernementale sur la réforme des retraites à laquelle participe Laurent Berger (CFDT) et Philippe Martinez (CGT), le 18 juillet 2019.
Une réunion d'information gouvernementale sur la réforme des retraites à laquelle participe Laurent Berger (CFDT) et Philippe Martinez (CGT), le 18 juillet 2019. (DOMINIQUE FAGET / AFP)