Cet article date de plus de deux ans.

Réforme des retraites : tensions autour des régimes spéciaux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Réforme des retraites : les régimes spéciaux en pleines tractations
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Lundi 25 novembre, à quelques jours de la grève du 5 décembre contre les réformes des retraites, le Premier ministre Edouard Philippe reçoit pendant deux jours les représentants des syndicats, sans grand espoir de compromis. Ces dernières semaines, les discussions ont donné lieu à des avancées pour certains métiers qui risquent d'être pénalisés par la réforme.

Personnels RATP, cheminots ou encore avocats, tous se mobilisent le 5 décembre 2019 pour sauver leurs régimes de retraite. Au total, 42 régimes de retraite existent actuellement : un régime général pour la majorité des salariés, des régimes autonomes et indépendants et notamment dix régimes spéciaux. Cette dernière option concerne par exemple les cheminots ou les salariés d'EDF, qui voient aujourd'hui leurs conditions de départ à la retraite remises en question par la réforme. Pour certaines professions, comme les infirmiers libéraux, les négociations entre les syndicats et le gouvernement avancent. Le Premier ministre Édouard Philippe reçoit les partenaires sociaux le lundi 25 novembre et le mardi 26 novembre.

Plusieurs points de blocage

Même si une main a été tendue vers les avocats ou les transports routiers, l'accord est encore loin. Pour les cheminots de la SNCF, c'est le principe même de la réforme qui ne passe pas. De son côté, le gouvernement assure rester ouvert au dialogue. Tous les ministres doivent se rassembler dimanche 1er décembre pour établir le calendrier précis de la réforme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.