Réforme des retraites : vers des modalités d'application assouplies

Édouard Philippe a donné des précisions sur la réforme des retraites mercredi 27 novembre : fermeté sur l'objectif, souplesse sur les modalités d'application et le calendrier.

FRANCEINFO

Après deux jours de discussions avec les partenaires sociaux, Édouard Philippe n'entend pas transiger sur l'objectif de la réforme des retraites, mais il se veut plus souple sur le calendrier. "L'universalité, oui, la brutalité, non. Je ne crois pas qu'une transition immédiate et brutale soit acceptable et légitime. Et je ne crois pas qu'une transition lente au point de renvoyer à des dizaines d'années l'effet de la réforme soit opportune", a déclaré le Premier ministre mercredi 27 novembre.

"Un marché de dupes"

En clair, le gouvernement est prêt à reporter l'entrée en vigueur de la réforme des retraites avec un système universel par points. Initialement, tous les Français nés à partir de 1963 devaient intégrer le nouveau système en 2025. Le gouvernement n'exclut pas désormais de la faire débuter à des dates différentes selon les métiers.

Mais pour les syndicats, qui appellent à faire grève jeudi 5 décembre, le compte n'y est pas. "C'est un marché de dupes, les gens seront, au bout du bout, tous concernés", affirme Michel Beaugas, secrétaire confédéral de Force ouvrière. La CFDT-Cheminots note de son côté un petit pas en avant et se dit prête à lever le préavis de grève. La concertation doit s'achever le 9 ou le 10 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, donne une conférence de presse à l\'Elysée, le 27 novembre 2019.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, donne une conférence de presse à l'Elysée, le 27 novembre 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)