Réforme des retraites : les mères de famille seront-elles perdantes ?

Une nouvelle étude va donner des arguments aux opposants à la réforme des retraites. Selon l'Institut de protection social, les mères de famille seraient perdantes dès le premier enfant, contrairement à ce qui a été présenté par le rapport Delevoye.

FRANCE 3

Selon une étude parue mardi 26 novembre, les mères de famille seraient pénalisées par la réforme des retraites. Injuste pour la plupart des parents. À l'heure actuelle, les femmes valident 8 trimestres pour chaque enfant. À partir du troisième, chacun des deux parents voit sa pension majorée de 10%. Avec la réforme, il en sera fini des huit trimestres. En échange, le nombre de points retraite sera bonifié de 5% pour l'un des deux parents. L'Institut de la protection sociale a sorti les calculatrices : les mères de familles qui voudraient partie à la retraite à 62 ans seraient perdantes.

Inciter à partir à 64 ans

Par exemple, en travaillant 38 ans à 2 500 euros bruts par mois, partir à 62 ans ferait perdre 125 euros par mois pour un enfant et 272 pour deux enfants. Inciter tous les hommes et femmes à partir à 64 ans est bien l'objectif du gouvernement. Pour Valérie Batigne, dirigeante et fondatrice de Sapiendo-retraite, impossible toutefois d'affirmer que les mères de famille seraient alors toutes perdantes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des mesures sur la réforme des retraites seront-elles prises dès 2020 ?
Des mesures sur la réforme des retraites seront-elles prises dès 2020 ? (JOEL SAGET / AFP)