Réforme des retraites : le gouvernement fait-il des concessions ?

Les syndicats opposés à la réforme des retraites appellent à une journée de mobilisation partout en France, mardi 3 mars, au moment où les députés se prononceront sur deux motions de censure contre le gouvernement. Le Premier ministre a décidé d'utiliser l'article 49.3 pour faire passer la réforme, mais a assuré que le texte de loi reprendrait une partie des amendements déposés par LREM, voire par l'opposition.

Pour convaincre l'opinion que le 49.3 n'est pas un passage en force, Édouard Philippe assurait samedi 29 février avoir fait des concessions. Un texte que nous avons disséqué, et dans lequel on retrouve près de 300 amendements intégrés à la mouture initiale. Certains sont issus de l'opposition, comme la garantie pour les égoutiers embauchés avant 2022 de partir à 52 ans, déposé par le Parti communiste, l'allongement de la période de transition entre l'ancien et le nouveau système pour les indépendants, proposé par Les Républicains, ou encore un amendement issu du PS actant la future hausse du salaire des enseignants.

Les questions de pénibilité doivent encore être tranchées

Alors, réelle prise en compte des amendements de l'opposition ou simple affichage ? La plupart des amendements retenus ont en effet été déposés par la majorité. Ils concernent par exemple la majoration des pensions par enfant, dont la moitié ira bien à la mère, ou encore la suppression de l'article 65, qui devait favoriser l'épargne retraite par capitalisation. En revanche, d'autres questions liées à la pénibilité restent en suspens et devront être tranchées par la conférence de financement. Le texte va désormais aller au Sénat, mais son président demande d'attendre la fin de cette conférence pour commencer à l'examiner.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, s\'exprime sur le recours à l\'article 49.3 pour faire passer la réforme des retraites, le 25 février 2020.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, s'exprime sur le recours à l'article 49.3 pour faire passer la réforme des retraites, le 25 février 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)