Cet article date de plus de sept ans.

Réforme des retraites : le gouvernement ajoute un article sur les droits familiaux

Ce nouvel article promet un rapport sur les droits familiaux à la retraite six mois après l'adoption de la loi. L'exécutif veut mieux compenser les interruptions de carrière directement liées aux jeunes enfants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, lors de la présentation de la réforme des retraites à Matignon, à Paris, le 27 août 2013.  (WITT / SIPA)

Le gouvernement revoit sa copie dans l'urgence sur la réforme des retraites. La dernière version du projet de loi envoyée vendredi 6 septembre au Conseil d'Etat comprend un nouvel article, qui promet un rapport remis au Parlement sur les droits familiaux à la retraite six mois après l'adoption de la loi, rapporte Le Figaro.

Objectif : "Mieux compenser les interruptions de carrière directement liées aux jeunes enfants et l'effet sur les pensions qui en découle", explique le quotidien. Selon le journal, cet article intitulé "Préparer une refonte des majorations de pension pour enfants" vise à ce que ces majorations "bénéficient davantage aux femmes" et "qu'elles puissent être attribuées, de manière forfaitaire, à compter du premier enfant"

Examiné au Parlement début octobre

Comme le souligne Le Figaro, "l'exécutif entend ainsi répondre aux critiques émises à son encontre ces derniers jours sur le fait qu'il abandonnait un volet important de la réforme qu'il avait pourtant porté jusqu'au dernier moment"

Présenté dans ses grandes lignes le 27 août par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, le projet de loi sur les retraites, qui prévoit notamment l'allongement de la durée de cotisation à 43 ans en 2035, doit être présenté au Conseil des ministres le 18 septembre. Il entamera son parcours parlementaire à partir du 7 octobre pour devenir une loi à l'automne, à une date encore indéterminée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.