Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : la bataille ne se gagnera "pas à l'Assemblée" pour le député LFI Manuel Bompard

Le coordinateur de La France insoumise a pointé du doigt le choix du gouvernement de mener la réforme au moyen d'un budget rectificatif de la Sécurité sociale.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le député LFI Manuel Bompard, le 21 septembre 2022, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

La rue plutôt que le Palais Bourbon. La bataille contre la réforme des retraites ne pourra pas être emportée à l'Assemblée nationale, où la durée des débats sera limitée, mais grâce aux mobilisations sociales, a estimé dimanche 22 janvier le député et coordinateur de La France insoumise Manuel Bompard.

"Ce n'est pas par l'Assemblée nationale qu'on gagnera sur ce sujet, ça me paraît une évidence", a-t-il dit, pointant du doigt le choix du gouvernement de mener la réforme au moyen très encadré d'un budget rectificatif de la Sécurité sociale, qui sera présenté lundi en Conseil des ministres. "Cette méthode n'est pas respectueuse de la démocratie parlementaire", a-t-il jugé, en référence au fait que les débats à l'Assemblée nationale seront limités à 20 jours en première lecture, commission et hémicycle compris.

Cette voie parlementaire permettra également au gouvernement de pouvoir utiliser l'article 49.3 de la Constitution, pour une adoption sans vote, voire une mise en œuvre de la réforme par ordonnance, dans l'hypothèse où le Parlement ne se serait pas prononcé dans une limite globale de 50 jours. Dès lors, "il faut se mobiliser, participer aux mobilisations sociales, aux mouvements de grève, sinon à la fin, on n'aura plus que les yeux pour pleurer", a lancé Manuel Bompard.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.