Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : l'âge pivot inquiète les chômeurs

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Réforme des retraites : l'âge pivot inquiète les chômeurs
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

C'est un aspect de la réforme des retraites dont on a peu parlé jusqu'ici. Les chômeurs vont-ils pâtir des changements proposés par le gouvernement ?

Les demandeurs d'emploi seront-ils pénalisés par le nouveau système de retraite ? Une association de chômeurs commence à s'inquiéter car aujourd'hui, à 62 ans, les demandeurs d'emploi changent de système du chômage à la retraite s'ils ont suffisamment cotisé. Demain, s'ils continuent de basculer à 62 ans, l'instauration d'un âge pivot à 64 ans pourrait leur faire subir un malus de -5% par an. Un tel scénario serait injuste pour le représentant d'une association. "S'il n'y a pas de modification du Code du travail sur ce point, les intéressés seront tous pénalisés par un malus qui sera appliqué pendant toute la durée de leur retraite", explique Jean-Paul Domergue, membre de l'association Solidarités Nouvelles face au chômage.

Des inquiétudes balayées par le gouvernement

Aujourd'hui, les demandeurs d'emploi sont déjà désavantagés sur les retraites complémentaires uniquement en partant à 62 ans au lieu de 63, avec -10% de la pension pendant trois ans. Des inquiétudes balayées par le gouvernement lundi 23 décembre qui assure que les allocations chômage pourront être versées jusqu'à l'âge pivot de 64 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.