Réforme des retraites : "Extrêmement déçu" par le recours à l'article 49.3, le sénateur Michel Amiel quitte La République en marche

"Ces pratiques nous éloignent de plus en plus des aspirations des gens", explique le sénateur, aussi candidat aux municipales aux Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône), dans "Le Figaro".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le sénateur Michel Amiel, en 2017. (MICHEL AMIEL / FACEBOOK)

Le recours à l'article 49.3 ne passe pas. Et pas seulement dans l'opposition. "Extrêmement déçu", le sénateur LREM des Bouches-du-Rhône Michel Amiel a décidé de quitter La République en marche à la suite de l'annonce du Premier ministre devant l'Assemblée nationale, samedi 29 février. "Dégainer le 49.3, un samedi soir, en pleine période de coronavirus, est pour le moins malheureux", a expliqué le sénateur, dimanche 1er mars, sur BFMTV.

"Ces pratiques nous éloignent de plus en plus des aspirations des gens", explique le sénateur, aussi candidat aux municipales aux Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône), dans Le Figaro. "Je siégerai avec les Constructifs, car je ne m'imagine pas partager le même banc que le Front national [devenu Rassemblement national]. Ne serait-ce qu'administrativement !" a-t-il indiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.