Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : Élisabeth Borne durcit le ton et affirme que la retraite à 64 ans n’est plus négociable

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Réforme des retraites : Élisabeth Borne durcit le ton et affirme que la retraite à 64 ans n’est plus négociable
Réforme des retraites : Élisabeth Borne durcit le ton et affirme que la retraite à 64 ans n’est plus négociable Réforme des retraites : Élisabeth Borne durcit le ton et affirme que la retraite à 64 ans n’est plus négociable (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - C. Méral, B. Gelot, S. Pichavant, L. Harper, M. Munilla, A. Bouville, France 3 Lille, G. Liaboeuf
France Télévisions
France 2
À la veille d’une nouvelle mobilisation, l’exécutif se montre ferme. Dimanche 29 janvier, Élisabeth Borne a assuré que l’âge légal de départ à la retraite, fixé à 64 ans, n’était plus négociable.

Le gouvernement est en première ligne pour défendre la réforme des retraites, dimanche 29 janvier, deux jours avant la nouvelle mobilisation des syndicats. La Première ministre, Élisabeth Borne, passe à l’offensive. En déplacement sur ses terres électorales dans le Calvados, elle lance un message de fermeté. "Ça n’est plus négociable la retraite à 64 ans et l’accélération de la réforme Touraine, c’est le compromis que nous avons proposé et c’est nécessaire pour assurer l’équilibre du système", a-t-elle déclaré.

Le gouvernement multiplie les attaques

Mais la Première ministre se dit tout de même prête à une évolution sur un point particulièrement critiqué : la situation des femmes, que certains considèrent comme pénalisées par la réforme. Le gouvernement de son côté multiplie les attaques comme Gérald Darmanin qui accuse la Nupes de "bordéliser le pays". Marine Le Pen assure qu’elle "fera tout" pour que la réforme ne soit pas votée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.