Cet article date de plus d'un an.

Recours au 49.3 : le gouvernement mis sous pression

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Recours au 49.3 : le gouvernement mis sous pression
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le recours au 49.3 du gouvernement, aux prises avec la réforme des retraites et l'épidémie de Covid-19, a remobilisé les syndicats et l'opposition. Des manifestations ont eu lieu, mardi 3 mars, à Paris et en province. Des motions de censure sont déposées à l'encontre de l'exécutif.

Dans le cortège contre la réforme des retraites, mardi 3 mars, de nouveaux slogans et de nouvelles pancartes sont déployés pour dénoncer l'utilisation du 49.3. Les rangs sont clairsemés, mais les manifestants sont toujours déterminés. Des tensions dans la rue, mais aussi au sein même de la majorité. Après le départ d'un sénateur dimanche 1er mars, c'est désormais deux députés de l'aile gauche qui claquent la porte du groupe de La République en marche.

André Chassaigne dénonce "un désastre démocratique"

Dans l'hémicycle, les oppositions de droite et de gauche profitent de la tribune que leur offre leurs motions de censure pour artiller le gouvernement. André Chassaigne, président du groupe de la Gauche démocrate et républicaine, dénonce "un désastre démocratique". Les interlocuteurs se succèdent, puis ce sera au tour d'Édouard Philippe de répondre. Le vote aura lieu vers minuit, mardi soir, mais ces deux motions de censure n'ont aucune chance d'être adoptées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.