Professions libérales : les médecins défendent leur régime de retraites autonome

Les professions libérales sont descendues dans la rue, lundi 16 septembre, pour défendre la cagnotte constituée par leur régime autonome des retraites. France 2 a suivi un médecin généraliste inquiet.

France 2

À 39 ans, Mathie Coco se préoccupe déjà de sa retraite. Aujourd'hui, ce médecin généraliste paye 36% de cotisations sur ses revenus, mais avec la réforme, ce serait 28%, le même taux pour toutes les professions. Mais revers de la médaille, sa pension risque de diminuer. "On va perdre en pouvoir d'achat", craint le docteur.

Des réserves à près de 7 milliards d'euros

Selon les médecins, les pensions des généralistes pourraient chuter de 20% et passeraient de 2 800 € par mois en moyenne, à 2 200 €. Pour Mathie Coco, cette possible baisse de sa retraite ne sera pas forcément compensée par de l'épargne individuelle. Mais le gouvernement se veut rassurant, la transition se ferait sur quinze ans après 2025. Les médecins craignent également que leur caisse de retraite de près de 7 milliards d'euros soit fondue dans le régime universel. Selon le ministère de la Santé, les réserves seront bien affectées à ceux qui les ont constituées. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les avocats vont être particulièrement mobilisés ce lundi 16 septembre, journée de manifestation contre la réforme des retraites (illustration). 
Les avocats vont être particulièrement mobilisés ce lundi 16 septembre, journée de manifestation contre la réforme des retraites (illustration).  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)