Cet article date de plus de quatre ans.

Guillaume Peltier (LR) : "Le macronisme est un naufrage"

Publié
Durée de la vidéo : 9 min
Guillaume Peltier : "le macronisme est un naufrage" -
Guillaume Peltier : "le macronisme est un naufrage" Guillaume Peltier : "le macronisme est un naufrage" - ()
Article rédigé par France 2
France Télévisions


Guillaume Peltier, le vice-président des Républicains et député du Loir-et-Cher, est l'invité des "4 Vérités" de France 2 mardi 4 février.

L'examen du projet de loi sur la réforme des retraites a démarré lundi 3 février en commission spéciale à l'Assemblée nationale. Près de 22 000 amendements ont été déposés. S'agit-il d'améliorer la loi ou de jouer l'obstruction ? "Il faut réformer le système des retraites. (...) Puisque nous vivons plus longtemps, nous devons travailler plus longtemps. À une condition, puisque nous ferons cet effort collectif, la réforme doit être juste, lisible, claire", prévient Guillaume Peltier mardi 4 février dans les "4 Vérités".
La droite républicaine défend un "contre-projet" à l'Assemblée nationale et tire à boulets rouges sur la majorité. "Le macronisme est un naufrage, En Marche est un bateau ivre", lance le vice-président des Républicains (LR). Ce dernier dénonce un "mépris profond du Parlement", en référence à l'examen rapide du texte et critique vivement le fait que les modalités de financement de la réforme ne soient pas encore connues. "Nous demandons au président de revoir sa copie".

Cranter la laïcité

Sachant la bataille des retraites déjà perdue, les élus LR se concentrent sur un sujet amené à peser lors de la prochaine présidentielle : la laïcité. "Nous demandons que, dans la Constitution, la laïcité devienne une valeur fondamentale, non négociable", lance Guillaume Peltier. Certes, cette thématique est d'habitude l'apanage du Rassemblement national (RN), mais LR compte bien s'y atteler. "Le RN dénonce, il ne propose rien. Nous nous proposons". Le député du Loir-et-Cher fait notamment référence à la proposition de loi constitutionnelle déposée lundi 3 février au Sénat, et qui propose d'ajouter au triptyque "liberté, égalité, fraternité", un quatrième pilier, qui soit celui de la "laïcité".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.