Cet article date de plus d'un an.

Grève du 28 mars : transports, écoles... quels seront les secteurs concernés ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Le point sur les perturbations à la veille d'une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, mardi 28 mars.
Grève du 28 mars : les transports perturbés, écoles fermées, le point sur la situation Le point sur les perturbations à la veille d'une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, mardi 28 mars. (France 2)
Article rédigé par France 2 - C.Vérove, J.Desrousseaux, Y.Madec C.Morand, G.Allanic, N.Bensmail, O.Gardette @RevelateursFTV, A.Canestraro
France Télévisions
France 2
Les opposants à la réforme des retraites se mobiliseront une nouvelle fois, mardi 28 mars. De nombreuses perturbations sont à prévoir. On fait le point.

Lundi 27 mars, le musée du Louvre est bloqué par le personnel en grève. "Ils sont quoi, une cinquantaine de personnes. Nous, on est une centaine à avoir réservé notre ticket", regrette une touriste. Une autre s’interroge : "C’est demain la grosse manifestation, alors c’est quoi ça ?" Un avant-goût de la dixième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, mardi 28 mars… Le trafic sera une nouvelle fois très perturbé dans les transports. De nombreux usagers ont pris leur précaution. "Demain, on ne se déplace pas dans Paris. On va tout faire à pied", indique un homme. 

Des routes bloquées

Pour ceux qui prendront leur voiture, il faudra faire attention aux blocages routiers. À Nice (Alpes-Maritimes), ils ont déjà débuté. "C’est foutre le bordel pour foutre le bordel", regrette un chauffeur routier. Pourtant, ce n’est pas prêt de s’arrêter à en croire des syndicalistes. Christophe Mandelli, secrétaire départemental Solidaires 06, fait savoir : "On a décidé de monter d’un cran. S’il faut bloquer l’économie, on le fera." Attention aussi à la panne sèche, 15% des stations manquent au moins d’un carburant. Enfin, les syndicats enseignants annoncent une forte mobilisation avec des fermetures de classes.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.