Grève des éboueurs : Clément Beaune dénonce l'inaction d'Anne Hidalgo à Paris, qui "fait grève elle-même"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 12 min
Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2, mardi 14 mars.
Grève des éboueurs : Clément Beaune dénonce l'inaction d'Anne Hidalgo à Paris, qui "fait grève elle-même" Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2, mardi 14 mars. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - T.Sotto
France Télévisions
Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2, mardi 14 mars.

Mardi 14 mars, le ministre délégué chargé des Transports, Clément Beaune, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2. Il est tout d'abord revenu sur la grève des éboueurs contre la réforme des retraites à Paris, alors qu'il a dénoncé sur Twitter l'inaction de la mairie de la capitale à ce sujet : "Ce n'est pas la grève des éboueurs qui me pose tellement problème, c'est que c'est Anne Hidalgo qui fait grève elle-même. Elle ne fait rien." Pour la journée de mobilisation contre la réforme du mercredi 15 mars, Clément Beaune a indiqué qu'il y aura des "perturbations" dans les transports, mais il ne prévoit pas pour autant de "journée noire".

Une Commission mixte paritaire publique ?

Clément Beaune est ensuite revenu sur le mouvement de grève dans les raffineries, indiquant qu'il s'agit d'un "motif de vigilance". "Pour l'instant, on ne voit pas d'empêchement de production et de livraison", a-t-il assuré. "S'il y avait des blocages qui menaçaient la vie du pays, on agirait, comme on l'a fait au mois d'octobre", a ajouté Clément Beaune.

Alors que Boris Vallaud, président du groupe PS à l’Assemblée nationale, a demandé à ce que les travaux de la Commission mixte paritaire sur la réforme des retraites soient publics, Clément Beaune a déclaré : "Est-ce qu'il faut le faire à titre exceptionnel ? Pourquoi pas." "Je ne voudrais pas que, dans une forme de réflexe un peu démagogique ou antiparlementariste, on fasse croire qu'il y a une espèce de travail secret", a-t-il poursuivi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.