Grève : 54 annulations de spectacles à l'Opéra de Paris

Touché par la grève, l'Opéra de Paris en est à sa 54e représentation annulée depuis début décembre. Danseurs et danseuses estiment qu'avec la réforme des retraites, c'est leur art qui est mis en danger.

France 2

Un opéra aux guichets fermés. D'ordinaire, à cette période de l'année, Bastille et le Palais Garnier fourmillent de spectacles et de fêtes. Mais depuis trois semaines, toutes les représentations, soit plus d'une cinquantaine, ont été annulées. Un manque à gagner dramatique pour la direction. "L'Opéra de Paris vit une crise très grave. (...) Nous risquons de perdre au moins douze millions d'euros. Tout cela aura des conséquences lourdes sur la saison à venir et les suivantes", a écrit le directeur général de l'opéra de Paris dans un communiqué.

Perte d'un dixième des recettes annuelles pour l'Opéra de Paris

Depuis le début du conflit, l'Opéra de Paris a perdu un dixième de ses recettes annuelles. Les grévistes souhaitent préserver leur régime spécial de retraite, et, après l'assemblée qui se tenait cette après-midi, ils ne semblent pas près d'abandonner. Mardi 24 décembre, sur le parvis de l'Opéra Garnier, opération séduction des danseurs et des musiciens : quelques minutes de grâce pour une grève qui dure depuis trois semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Opéra de Paris (illustration).
L'Opéra de Paris (illustration). (PATRICK KOVARIK / AFP)