Cet article date de plus d'un an.

Équilibre des retraites : "Le COR se base sur les projections d'une France pauvre", déplore Fabien Roussel qui réaffirme "la nécessité d'augmenter les salaires"

Publié
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Malgré la réforme, le système sera "durablement en déficit", selon un rapport du Conseil d'orientation des retraites (COR) qui se base "sur un système économique purement capitaliste", réagit le secrétaire national du Parti communiste français, mardi sur franceinfo.

"Le Conseil d'orientation des retraites (COR) n'a aucune valeur", fulmine mardi 20 juin sur franceinfo le secrétaire national du Parti communiste français Fabien Roussel alors que le COR a indiqué lundi que, malgré la réforme adoptée en force en avril, le régime des retraites ne serait pas ramené à l'équilibre. "C'est une plaisanterie ?", demande Fabien Roussel. "Il faut dire aux Français qu'il va falloir, en fait, travailler jusqu'à 65 ou 66 ans ? Bien sûr que non ! Le COR se base sur les projections d'une pauvre France alors que nous, nous travaillons sur une France riche de ses créations d'emploi et de salaires qui permettent de vivre et de financer des retraites justes pour tous."

"Le COR se base sur un système économique purement capitaliste", explique le député du Nord et ancien candidat à la présidentielle. "Précarité d'emploi, chômage, bas salaires et compagnie... Forcément, ça fait des projections où il y aura un déficit." Fabien Roussel réaffirme donc "la nécessité d'augmenter les salaires", "de créer des emplois dans les services publics" et "de réindustrialiser le pays" pour "pouvoir créer suffisamment de richesse permettant de partir plus tôt à la retraite".

"La France des jours heureux pour laquelle je continue de me battre, c'est le Conseil national de la Résistance. C'est une France qui s'appuie sur une protection sociale, un système de solidarité où la richesse que nous créons permet de garantir à chacun de partir plus tôt en retraite."

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF

sur franceinfo

Le secrétaire national du Parti communiste français fixe "l'horizon des 60 ans comme objectif à atteindre". "Avec un PIB de plus de 3 000 milliards d'euros, multiplié par quatre en l'espace de 40 ans, oui, nous produisons suffisamment de richesses", assure-t-il. "Sauf qu'une part de cette richesse est captée par le capital et nous échappe totalement." Fabien Roussel souhaite donc "reprendre la main sur une part de cette richesse pour la mettre au service du progrès humain". "C'est la différence entre la gauche et la droite."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.