Dépendance, jeunesse, retraites : Emmanuel Macron veut lancer plusieurs réformes pour terminer le quinquennat et entamer le prochain

Le président de la République a encore en tête plusieurs réformes d'ici 2022.

Article rédigé par
Jean-Jérôme Bertolus - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emmanuel Macron reçoit le Premier ministre de Macédoine du Nord pour un dîner à l'Elysée à Paris (10 juin 2021). (THOMAS COEX / AFP)

"Les huit premiers mois du quinquennat seront calqués sur les huit prochains mois du quinquennat qui s'achève", explique jeudi à franceinfo un cadre dirigeant de la majorité présidentielle, proche d'Emmanuel Macron. Ainsi, "nous allons mettre en chantier cinq ou six grandes réformes avec l’objectif de les achever d’ici la fin du quinquennat", précise-t-il soulignant par ailleurs que si elles ne peuvent toutes être complètement terminées, elles seront poursuivies dans le prochain quinquennat. "Certaines réformes enjamberont donc la présidentielle" ajoute-t-il.

Parmi les réformes envisagées lancée dès cet été, celle sur la dépendance avec comme objectif que les personnes âgées puissent rester chez elles le plus longtemps possible. "Il faut ouvrir des nouveaux droits aux seniors". Une réforme sera aussi lancée à destination des jeunes. Une sorte de "capital jeune", avec une obligation de formation à la clef, plutôt qu’un revenu universel.

La réforme des retraites pas abandonnée

Emmanuel Macron entend également remettre sur l'ouvrage avant la fin du quinquennat la réforme des retraites, du moins sous sa forme paramétrique. En résumé, la nécessité de travailler plus longtemps comme le chef de l'État l'a expliqué dans le Lot. Elle sera inscrite dans le prochain projet de loi de finances de la sécurité sociale. "Si on nous oppose que lancer une telle réforme alors que le quinquennat s’achève n’est pas légitime, nous pourrons arguer qu’il est nécessaire d’être responsable", explique ce haut cadre de la majorité. "D’autant que le système à point n’est pas enterré. Il sera au menu des réformes du prochain quinquennat."

L'exécutif veut aussi poursuivre son soutien à l'économie en profitant des taux très bas et travaille à un plan d’investissement de 20 milliards d’euros, en plus du plan de relance de 100 milliards. Ces 20 milliards d'euros seront destinés à des investissements tournés vers l’économie de l’avenir. De plus, Bercy travaille aussi sur une réforme du statut des indépendants. Comment leur permettre en particulier de mieux rebondir après une faillite.
"Pour la présidentielle, nous aurons aussi de surcroit de nouvelles réformes que nous mettrons dans le débat présidentiel. Là encore, il s’agira de cinq ou six grandes réformes", ajoute se cadre.

Concernant le lancement formel de la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron et sa candidature, "on s’oriente vers un départ lancé plutôt que sur un départ arrêté. Il n’y aura pas nécessairement un avant et un après… une déclaration de candidature très solennelle", explique-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.