Raffarin et les retraites

L'ancien Premier ministre a préconisé jeudi que la durée des cotisations soit au coeur de la réforme des retraites

L'ancien Premier ministre a préconisé jeudi que la durée des cotisations soit au coeur de la réforme des retraitesL'ancien Premier ministre a préconisé jeudi que la durée des cotisations soit au coeur de la réforme des retraites

Selon le Sénateur UMP de la Vienne, il faut "revoir la durée de cotisations en fonction de l'emploi, notamment de l'emploi des seniors, et en fonction de la démographie".

Les syndicats ont mis en garde le gouvernement, contre un éventuel recul de l'âge de départ à la retraite aujourd'hui fixé à 60 ans.

François Fillon, le Premier ministre, avait déclaré samedi qu'il n'y avait "pas d'autre solution (...) que de travailler plus longtemps".

Critiquant implicitement l'accent mis sur le recul de l'âge légal de la retraite par le gouvernement, M.Raffarin a estimé que c'est "avec les critères" qu'il a définis qu'il faut "engager la négociation sur la durée de cotisation" dans le cadre d'une grande consultation avec les syndicats en 2010.

Les réformes successives des retraites, mises en route en 1994 par Edouard Balladur, en 2003 par François Fillon (alors ministre du Travail) et en 2007-2008 par Xavier Bertrand n'ont pas touché à l'âge légal au dessus duquel il est possible de partir à la retraite, fixé à 60 ans depuis 1982.

Ces réformes ont en revanche allongé progressivement la durée de cotisation exigée pour bénéficier d'une retraite à taux plein.