Rachat de Dailymotion : Vivendi confirme avoir déposé une offre

Le groupe hongkongais PCCW a renoncé à racheter la plate-forme vidéo Dailymotion, qui appartient à Orange. Il dénonce l'attitude du gouvernement français, qui cherche à favoriser un Européen. Ce mardi, Vivendi confirme avoir déposé une offre.

(Le groupe Vivendi aurait fait une offre de rachat sur Dailymotion © Maxppp)

Pour le groupe hongkongais PCCW, c'est le gouvernement français qui s'arrange pour effaroucher les offres qui ne lui conviennent pas : "La volonté exprimée du gouvernement français de favoriser la recherche d'une solution européenne décourage la participation d'entreprises internationales", écrit-il dans un communiqué. En conséquence, PCCW renonce à la plate-forme vidéo Dailymotion. Vivendi est officialement intéressé depuis mardi matin. 

L'Etat fait barrage

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, s'est en effet opposé mercredi à l'offre du hongkongais, au nom de l'Etat actionnaire d'Orange à 24,9%. Orange étant le propriétaire de Dailymotion et PCCW voulant entrer en négociations exclusives pour le rachat de la célèbre plate-forme de partage de vidéos. L'Etat a demandé à Orange de ne pas le faire "avant d'avoir discuté avec l'ensemble des partenaires potentiellement intéressés".

Une offre de Vivendi ?

Selon les quotidiens Le Monde et Le Figaro, l'un de ces partenaires est justement sorti du bois. Et, à première vue, il pourrait mieux convenir à l'Etat. Il s'agirait du groupe de médias Vivendi. Le groupe a confirmé mardi avoir déposé une offre, mais sans en préciser le montant. Cette proposition pourrait être débattue dès mardi lors d'un conseil d'administration exceptionnel d'Orange.