Prime inflation : les auto-entrepreneurs doivent se manifester auprès de l’Urssaf

Publié Mis à jour
Prime inflation : aux auto-entrepreneurs de se manifester auprès de l’Urssaf
France 2
Article rédigé par
P.-L. Monnier, K. Toufik, M. Le Page L. Pekez, M. Cario, Y. Moine, E. Jarlot - France 2
France Télévisions

Au total, 38 millions de Français doivent percevoir, d’ici fin février, la prime inflation promise par le gouvernement. 100 euros à destination d’étudiants boursiers, indépendants ou encore bénéficiaires de minima sociaux. Tout comme les salariés dont les revenus n’ont pas dépassé les 2 000 euros net mensuel cette année.

Dans une petite entreprise de métallerie, composée de 30 salariés, le patron a dû ajouter une nouvelle ligne en décembre. L’indemnité inflation, d’un montant de 100 euros net, pour ceux qui touchent moins de 2 000 euros par mois. Une somme d’abord avancée par l’entreprise, ensuite remboursée par l’Urssaf, sous forme de baisse de cotisation.

Fournir ses coordonnées bancaires

Dans un centre d’appel, les salariés vont devoir patienter jusque fin janvier. 250 téléopérateurs sont dans l’attente. "Pour certaines familles, je sais que ça aurait beaucoup plus aidé en fin d’année qu’en janvier", reconnaît une salariée. Le problème est technique, certains salariés sont étudiants ou à mi-temps. L’entreprise vérifie chaque situation, via un questionnaire, afin d’éviter les doubles versements. Autre couac : les auto-entrepreneurs. Un million d’entre eux n’ont pas fourni leurs coordonnées bancaires à l’Urssaf, chargée de leur verser la prime. Une situation qui peut être rectifiée sur le site internet de l’organisme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.