Immobilier : près d'un crédit sur deux refusé aux futurs acquéreurs

Publié
Immobilier : près d'un crédit sur deux refuse aux futurs acquéreurs   Les demandes de prêts se heurtent de plus en plus souvent au refus des banques. Près de la moitié des dossiers sont actuellement refusés.
FRANCE 3
Article rédigé par
C. Tixier, L. Campisi, E. Sizarols, H. Dugue, I. Palmer - France 3
France Télévisions

Les demandes de prêts se heurtent de plus en plus souvent au refus des banques. Près de la moitié des dossiers sont actuellement refusés. 

Douche froide pour un couple, chez son courtier, dans la matinée du mercredi 17 août. Malgré un dossier solide et un bon apport, leur prêt leur a été refusé. Le taux d'usure est le taux maximum auquel les banques peuvent prêter de l'argent. Il comprend le taux d'intérêt, l'assurance et d'autres frais de gestion. Aujourd'hui, il est fixé à 2,57 %. Le couple le dépasse, et ne peut donc emprunter. "Mon mari étant fonctionnaire, moi en CDI, on ne se posait pas cette question", confie Odile Vernon, future acquéreuse. 

Révision du taux d'usure le 1e octobre 

La situation est de plus en plus fréquente, au cours des derniers mois. Le taux d'usure est fixé chaque trimestre, alors que les taux immobiliers remontent plus rapidement. Le nombre de dossiers refusés s'envole, et atteint un sur deux pour les 30-35 ans. "Ce qu'on demande, c'est soit une mesure exceptionnelle de la part de la Banque de France, de manière à augmenter le taux d'usure sur le dernier mois du trimestre, (…) ou alors de refondre la méthode de calcul", commente Jérôme Cusanno, président de l'Association française des intermédiaires en bancassurance (AFIB). Le taux d'usure sera révisé le 1e octobre.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.