VIDEO. Transformation écologique : "Nos oppositions écologistes ne sont jamais contentes", répond Emmanuelle Wargon

"On est au rendez-vous" pourtant, défend la ministre déléguée au Logement après l'annonce du détail du plan de relance présenté cette semaine par le gouvernement. 

FRANCEINFO / RADIOFRANCE
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, a critiqué samedi 5 septembre sur franceinfo les "oppositions écologistes ne sont jamais contentes". Matthieu Orphelin, député Écologie Démocratie, a regretté que le plan de relance du gouvernement qui consacre 30 milliards à la transformation écologique ne couvre que les deux prochaines années : "On ne réglera pas les questions climatiques en deux ans", a-t-il dit.

"Ce n'est jamais assez vert !"

"Nos oppositions écologistes ne sont jamais contentes, répond Emmanuelle Wargon. Quoi qu'on fasse, ce n'est jamais assez vert, ce n'est jamais assez fort, ce n'est jamais assez bien".

Là, on met 30 milliards, on met 7 milliards sur la rénovation des bâtiments, on multiplie par trois ou par quatre les enveloppes qu'on avait. Il dit, c'est bien, mais, mais, mais...

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement

à franceinfo

La ministre a expliqué que l'urgence, aujourd'hui, c'est l'emploi : "Bien sûr que cette transformation écologique il faudra continuer à la porter. Mais là, on est aujourd'hui et maintenant, on a besoin d'emplois. On a besoin d'emplois dans ces métiers de l'écologie, dans les métiers du bâtiment, on a besoin de transformer et on est au rendez-vous", assure-t-elle.

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, samedi 5 septembre sur franceinfo.
Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, samedi 5 septembre sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)