Cet article date de plus d'un an.

Plan de relance : "Il faut absolument avoir la même ambition de sauver les emplois" que "d'accélérer la transition" écologique, assure Matthieu Orphelin

Le président du groupe Écologie Démocratie Solidarité à l'Assemblée nationale dénonce des baisses d'impôt aux entreprises de "20 milliards d'euros sur deux ans" sans contrepartie écologique.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Matthieu Orphelin, député Écologie Démocratie Solidarité, le 24 septembre 2019. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

"Ce serait évidemment une erreur historique que de dissocier et de dire 'aujourd'hui on sauve l'économie telle qu'elle est et on pensera à la transformer demain", estime, mercredi 2 septembre sur franceinfo, Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire et président du groupe Écologie Démocratie Solidarité à l'Assemblée nationale, à la veille de la présentation du plan de relance"Il faut absolument avoir la même ambition de sauver les emplois" que "d'accélérer la transition écologique", "c'est ça tout l'enjeu", poursuit-il. 

Des baisses d'impôts "sans contrepartie"

"On a quelques inquiétudes, ajoute Matthieu Orphelin. On a d'un côté des mesures qui étaient attendues, qui vont dans le bon sens. On a quelques milliards d'euros qui sont bienvenus et qui vont permettre de relancer un certain nombre de chantiers de la transition écologique. Mais à côté de ça, on a des baisses d'impôts, 20 milliards d'euros sur deux ans, qui vont majoritairement profiter aux grandes entreprises et à des secteurs comme celui de l'assurance ou des banques qui n'ont pas forcément beaucoup souffert de la crise. Et tout ça, sans contrepartie écologique ou sociale", pointe le député.

Pour Matthieu Orphelin, le gouvernement continue d'injecter de l'argent dans les entreprises sans demander de contreparties "sociales, fiscales, environnementales ou de relocalisations".

Chaque euro dépensé aujourd'hui pour la relance doit être aussi un euro utile pour répondre aux grands enjeux sociaux, écologiques, climatiques.

Matthieu Orphelin

à franceinfo

Matthieu Orphelin salue néanmoins "un renforcement des aides aux particuliers" dans le secteur de la rénovation énergétique. "On en a eu dans tous les sens mais là il faut reconnaître que ça revient au bon niveau. Les aides vont être étendues aux propriétaires bailleurs, ça va être étendu aux copropriétés", détaille-t-il. "On remet de l'argent sur la rénovation énergétique pour les logements, mais aussi enfin sur la rénovation énergétique des bâtiments publics, avec 4 milliards d'euros sur les 100 milliards."

Le président du groupe Écologie Démocratie Solidarité à l'Assemblée nationale souligne cependant que "ce plan de relance ne couvre que deux années". "Il faut évidemment que l'État se prépare dès maintenant à continuer cet effort pour la transition écologique. On ne règlera pas les questions climatiques en deux ans", conclut le député.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.