Pensions alimentaires : bientôt une réévaluation par la CAF

Dorénavant, quand les pensions alimentaires devront être révisées, c'est la CAF qui s'en chargera. L'objectif est de réduire les délais d'attente et de soulager les juridictions.

FRANCE 2

En cas de divorce, c'est le juge aux affaires familiales qui fixe le montant de la pension. Il intervient également pour réévaluer les montants si la situation des parents divorcés change. Bientôt, cette réévaluation et uniquement cette réévaluation pourra être faite par la caisse des allocations familiales. Devant cette antenne de la CAF à Lyon (Rhône), les avis sont partagés. "Si ça permet de raccourcir les délais et de s'assurer que ce soit payé, c'est une bonne chose", réagit une maman. "Moi je trouve que les questions de justice doivent être gérées par des personnes adéquates, c'est à dire des juristes", commente une autre personne interrogée par France 2.

Les syndicats de magistrats opposés

Aujourd'hui, 40% des pensions alimentaires restent impayées et chaque année, 170 000 demandes de révision sont traitées par les juges avec un délai de procédure de 6 mois minimum. C'est pour le réduire que la députée de la majorité Laetitia Aviva défend la modification de la loi. Les syndicats de magistrats s'opposent à cette nouvelle procédure.  

Le JT
Les autres sujets du JT
La caisse d\'allocations familiales de Calais (Pas-de-Calais), le 15 avril 2015.
La caisse d'allocations familiales de Calais (Pas-de-Calais), le 15 avril 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)